• Test de Ruffier

    Déroulement du test de Ruffier[modifier | modifier le code]

    Le test se déroule en trois étapes 2 :

    1. après un repos (couché) de quelques minutes, une prise de pouls du sujet donne la valeur {\displaystyle p0}{\displaystyle p0} (en pulsations par minute) ;
    2. le sujet doit ensuite se lever et effectuer 30 flexions complètes de jambes en 45 secondes, bras tendus devant lui. Suite aux 45 secondes d'effort, le pouls {\displaystyle p1}p1 est pris immédiatement ;
    3. puis le sujet s'allonge à nouveau, et exactement une minute après la fin des flexions on relève une dernière fois sa fréquence cardiaque : {\displaystyle p2}p2.

    Exploitation des résultats[modifier | modifier le code]

    Par commodité on utilise couramment l'indice de Ruffier2qui est {\displaystyle I_{r}=(p0+p1+p2-200)/10}{\displaystyle I_{r}=(p0+p1+p2-200)/10}.

    Plus l'indice est faible, meilleure est l'adaptation à l'effort.

    La grille suivante permet d'interpréter le résultat du test :

    • indice < 0 : très bonne adaptation à l'effort ;
    • indice compris entre 0 et 5 : bonne adaptation à l'effort ;
    • indice compris entre 5 et 10 : adaptation à l'effort moyenne ;
    • indice compris entre 10 et 15 : adaptation à l'effort insuffisante ;
    • indice supérieur à 15 : mauvaise adaptation à l'effort, un bilan médical complémentaire s'avère nécessaire.

    Les sportifs entraînés ont souvent un indice de Ruffier proche ou inférieur à 0. Les personnes sédentaires ont quant à elles en général un indice supérieur à 5. Il est toutefois possible de faire descendre cette valeur en suivant un entraînement sportif régulier.


  • Commentaires

    1
    Jean-marc
    Mardi 6 Septembre 2016 à 08:40

    Merci pour cette publication Emile, c'est tés intéressant et utile ! 

    A bientôt sur les chemins  cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :